Bienvenue sur notre site !

Dans le cadre des Travaux Personnels Encadrés, le thème retenu pour cette année 2006/2007 en Première Scientifique du Lycée Français Théodore Monod de Nouakchott s'intitule: "Environnement et Progrès". Ce site présente une étude du sujet choisi par Agathe Bonnet, Yeslem El Hamed et Amjad El Kashef  : la datation, et plus particulièrement la datation au Carbone 14.

Plus qu'un dossier écrit classique, nous avons essayé de réaliser un travail original sur ce sujet. Ainsi ces pages web vous plongeront dans le monde de la datation au carbone 14 en vous proposant une description du cycle de l’atome de carbone 14 dans l’environnement, une explication du procédé physique permettant de dater et enfin en vous définissant les limites de cette méthode.

 

Introduction à la Datation au Carbone 14

Avant l’exploitation de la radioactivité de certains isotopes tel que le carbone 14, les scientifiques utilisaient la méthode de datation relative. Cette méthode consiste à déterminer l'âge des corps grâce à la reconstitution d'évènements ayant affecté les couches adjacentes à celles où ils ont été découverts. Elle est donc peu fiable et peu précise. Mais grâce aux travaux réalisés par Willard Frank Libby vers les années 1950, nous pouvons de nos jours évaluer plus précisément l'âge de ces corps. Cette méthode de datation est dite "absolue" car l'estimation de l'âge est faîte en années, c'est une valeur réelle et non pas un encadrement. C'esi ainsi qu'ont été datés les grottes de Chauvet ou le linceul de Turin.